Regroupement provincial des comités des usagers Santé et services sociaux
Regroupement provincial des comités des usagers
Droits des usagers
Comités des usagers et de résidents
Partenaires
Personnes aînées
Semaine des droits
Formation pour les comités
Documentation
Liens utiles

Section Membres




Ma facture en Pharmacie
Guichet d'accès
Sans rendez-vous
Trouver une ressource à proximité de chez vous
Temps d'attente pour chirurgies

Santé

Santé mentale

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit la santé mentale en tant qu' « état de bien être dans lequel l'individu réalise ses propres capacités, peut faire face aux tensions ordinaires de la vie, et est capable de contribuer à sa communauté »[3]. Il n'existe aucune définition officielle de la santé mentale. Il existe différents types de problèmes sur la santé mentale, dont certains sont communs, comme la dépression et les troubles de l'anxiété, et d'autres non-communs, comme la schizophrénie ou le trouble bipolaire.

Quant à elle, la Fondation des maladies mentales regroupe les principales maladies mentales en fonction de leur ressemblance et de leur lien.

  • Les troubles de l’humeur ou affectifs (dépression, bipolarité ou maniaco-dépression)
  • Les troubles anxieux, le trouble panique et les phobies (anxiété généralisée, le trouble panique, les phobies, le trouble obsessionnel compulsif (TOC)
  • Les troubles reliés au stress intense (le stress post-traumatique)
  • Les troubles de  l’alimentation (l’anorexie, la boulimie)
  • La schizophrénie
  • La maladie d’Alzheimer

Questionnaire sur la santé mentale :
distinguer le vrai du faux

  1. Vrai ou faux ?
    Près de 1 personne sur 10 souffrira d’une maladie mentale au cours de sa vie.
  2. Vrai ou faux ?
    Les personnes faibles de caractère ou de nature paresseuse sont plus à risque.
  3. Vrai ou faux ?
    La maladie mentale et la déficience intellectuelle sont intimement liées.
  4. Vrai ou faux ? 
    La majorité des personnes souffrant de troubles mentaux ne consultent pas.
  5. Vrai ou faux ? 
    Les personnes touchées par la maladie mentale sont en général plus pauvres et moins intelligentes.
  6. Vrai ou faux ?
    La maladie mentale est la principale cause d’absentéisme au travail.
  7. Vrai ou faux ? 
    La majorité des crimes violents sont commis par des personnes souffrant de maladie mentale.
  8. Vrai ou faux ? 
    On ne peut rien faire pour une personne souffrant de maladie mentale.
  9. Vrai ou faux ? 
    Les antidépresseurs créent une dépendance.
  10. Vrai ou faux ? 
    La dépression fait plus de victimes que les accidents de la route?

Réponses du questionnaire sur la santé mentale : distinguer le vrai du faux

  1. Près de 1 personne sur 10 souffrira d’une maladie mentale au cours de sa vie.
    Faux.
    Il s’agit plutôt de 1 personne sur 6. En fait, la maladie mentale est très fréquente et les troubles mentaux représentent près de 20 % de la charge de morbidité pour notre société, se situant ainsi au 2e rang, comparativement à 23 % pour les maladies cardiovasculaires et 11 % pour les cancers. 
  2. Les personnes faibles de caractère ou de nature paresseuse sont plus à risque.
    Faux.
    Personne n’est à l’abri de la maladie mentale, tout le monde peut être touché. Comme le diabète ou l’asthme, la maladie mentale ne vise pas les gens en fonction de leurs qualités ou leurs défauts. 
  3. La maladie mentale et la déficience intellectuelle sont intimement liées.
    Faux.
    La maladie mentale et la déficience intellectuelle sont deux états complètement différents, qu’il ne faut pas confondre. La déficience intellectuelle se caractérise par un quotient intellectuel (QI) inférieur à la normale, alors que la personne souffrant d’une maladie mentale peut avoir un QI normal comme un QI supérieur ou inférieur à la normale. 
  4. La majorité des personnes souffrant de troubles mentaux ne consultent pas.
    Vrai.
    Les préjugés entourant la maladie mentale incitent près de 2/3 des personnes atteintes à ne pas chercher l’aide dont elles ont tant besoin. De plus, 42 % des gens aux prises avec un problème de santé mentale ne l’ont pas dit à leur famille de peur d’être jugés.
  5. Les personnes touchées par la maladie mentale sont en général plus pauvres et moins intelligentes.
    Faux.
    Personne n’est à l’abri de la maladie mentale, tout le monde peut être touché. Comme le diabète ou l’asthme, la maladie mentale touche sans discrimination des individus de toute provenance et condition sociale.
  6. La maladie mentale est la principale cause d’absentéisme au travail.
    Vrai.
    Près de 50% des absences en milieu de travail sont liées à la maladie mentale, un problème grandissant qui se doit d’être attaqué de front.
  7. La majorité des crimes violents sont commis par des personnes souffrant de maladie mentale.
    Faux.
    Bien que les croyances populaires et la couverture médiatique de tels crimes puissent le laisser supposer, les personnes souffrant de maladie mentale ne sont pas enclines à commettre des crimes violents. En fait, les personnes souffrant de maladie mentale sont beaucoup plus à risque d’être les victimes de gestes violents que leurs auteurs. 
  8. On ne peut rien faire pour une personne souffrant de maladie mentale.
    Faux.
    Les proches d’une personne souffrant de maladie mentale jouent un rôle de premier plan dans le rétablissement de celle-ci. Le soutien d’un proche, d’un ami ou d’un collègue peut faire toute la différence.
  9. Les antidépresseurs créent une dépendance.
    Faux.
    Il n’existe à ce jour aucune preuve que les antidépresseurs créent une dépendance. Cependant, à l’introduction comme à l’arrêt d’un antidépresseur, certaines personnes rapportent des effets secondaires tels que tremblements, maux de tête, somnolence ou agitation. Ces inconforts se résorbent généralement rapidement. On devrait en parler à son médecin qui pourra ajuster la posologie d’introduction ou de retrait en conséquence. 
  10. La dépression fait plus de victimes que les accidents de la route.
    Vrai.
    Le nombre de suicides reliés à la dépression (environ 950 par année) dépasse le nombre de décès sur les routes du Québec (environ 600 par année). En effet, 80% des gens qui se sont suicidés souffraient de dépression.

À consulter

Plan d'action en santé mentale 2015-2020 (PDF)

Site Santé mentale du Ministère de la Santé et des Services sociaux

Guide pratique sur les droits en santé mentale – Réponses aux questions des membres de l'entourage de la personne ayant des problèmes de santé mentale

Hôpital Louis-H. Lafontaine, centre hospitalier de soins psychiatriques

Fondation des maladies mentales

Foliewood : Nouvelle websérie documentaire mettant en vedette des résidents et des intervenants des ressources d'hébergement dans la communauté de l'Hôpital Louis-H. Lafontaine. Découvrez leur quotidien et visionnez les films qu'ils ont réalisés.

La dépression, c'est plus fort que soi. C'est une maladie.

L’autorisation judiciaire de soins : Le trou noir de la psychiatrie

L’ABC de  l’autorisation judiciaire de soins : Je me renseigne, je me prépare

Rapport sur les maladies mentales au Canada – Santé Canada (PDF)

Ressources en santé mentale

AGIDD - Association des groupes d'intervention en défense de droits en santé mentale du Québec

AGIR - Alliance des Groupes d'Intervention pour le Rétablissement en santé mentale

CAMÉE (groupe d'entraide de Montréal)

Collectif pour la défense des droits en santé mentale de Montréal

Collectif de défense des droits de la Montérégie

Droits et Recours Santé Mentale Gaspésie/Les Îles

PLAIDD-BF (groupe de défense des droits du Bas-du-Fleuve)

SRAADD-CQM : Solidarité régionale d'aide et d'accompagnement pour la défense des droits en santé mentale - Centre du Québec-Mauricie

ACSM : Association canadienne pour la santé mentale - Division du Québec

RRASMQ : Regroupement des Ressources Alternatives en Santé Mentale du Québec

Santé mentale des jeunes

Cinq clips vidéos mis en ligne pour mieux comprendre les troubles d’anxiété chez les jeunes (Hôpital Rivière-des-Prairies, Clinique d'intervention pour les troubles anxieux)

Mythes et réalités

Comprendre l'anxiété

L'anxiété pathologique

Conseils aux parents

La CITA : déjà 10 ans!